Compensation CO2 - Événement au Club Med Québec Charlevoix

Déplacements à compenser (aller-retour)
Type de véhicule
  • Les tarifs expriment une compensation pour 1 personne.
  • Sélectionnez le nombre de personnes pour qui vous souhaitez compenser.
  • Tous les tarifs incluent également une compensation pour un régime alimentaire plus copieux, avec consommation de viande à tous les jours pour une semaine.

Compenser un événement Caméléo : Un geste facile

Caméléo offre une compensation simplifiée pour chacun de nos événements. 100% du montant remis va directement à Compensation CO2 Québec.

Vous n'avez rien à calculer. Nous créons un nouveau modèle à partir de règles précises pour chaque événement. Il vous est possible de faire quelques ajustements selon votre itinéraire de vol. L'idéal est de choisir l'option qui se rapproche le plus de votre voyage.

L'important est de concrétiser le geste si l'on souhaite réduire son empreinte, et non d'atteindre un niveau de précision parfait. Il existe une multitude de gestes compensatoires, de même que plusieurs facteurs qui déterminent quoi compenser et comment le calculer.

Compensation CO2 Québec est une coopérative offrant un service de compensation volontaire des gaz à effet de serre par le boisement depuis 2011.

Votre participation permet la création de nouvelles forêts au sud du Québec, qui viendront capter les émissions que vous voulez compenser afin de réduire l’impact des changements climatiques. Chaque arbre planté permet de séquestrer 182 kg de carbone, concrétisant un geste compensatoire pour une émission d'énergie fossile.

Grâce à une équipe spécialisée, Compensation CO2 Québec sélectionne des sites choisis avec minutie et auprès de propriétaires engagés, en Estrie. Une entente est signée avec ces derniers afin d’assurer le maintien des sites dans le temps et le respect des conditions en cas de passation à un autre propriétaire. Une prescription sylvicole, acte réservé à l’ingénieur forestier, est réalisée pour chaque site choisi pour recevoir les arbres.

Une fois plantés, les arbres sont géolocalisés, suivis pour cinq ans et valorisés pour que le processus de séquestration dure à long terme.